Destination Colmar : le charme à l’Alsacienne !

Colmar, la ville la plus ensoleillée de France, est considérée comme la quintessence de l’Alsace. Dans les rues pavées, il y a des maisons à colombages typiques de l’architecture alsacienne. Dans les restaurants, les chefs servent les jus de pomme d’Alsace. Les traces de la culture germanique se mêlent à la culture française et créent un caractère unique à l’ensemble de la région, qui se trouve à la frontière entre la France et l’Allemagne. En même temps, Colmar évoque des associations faciles avec d’autres lieux. L’un de ses quartiers s’appelle la Petite Venise, au carrefour des rues se dresse fièrement une copie de la Statue de la Liberté de New York, et la gare ressemble à celle de Gdańsk. Alors pourquoi ne pas louer un hôtel à Colmar et profiter de son charme ?

visiter Colmar

Mettez Colmar sur votre liste de destinations si vous aimez faire du tourisme. Vous pourriez marcher dans ses rues pour toujours, assis dans ses charmants cafés pour déguster un bon expresso. Vous êtes gourmet ? Une visite de la ville est donc une excellente occasion de goûter à la gastronomie Alsacienne !

Quand visiter Colmar ?

Il est préférable de planifier votre séjour à Colmar entre mai et septembre. Si vous ne supportez pas la chaleur, évitez les mois d’été. En juillet et août, la température de l’air atteint 26 degrés Celsius.

Comment s’y rendre ?

Le meilleur moyen de se rendre à Colmar est la voiture. Le trajet sera long, environ 1300 km, mais ce moyen de transport offrira un accès direct et la possibilité de visiter d’autres villes d’Alsace. Vous pouvez aussi opter pour le train. A noter que la gare est avantageusement située au centre de la ville.

Les choses à visiter à Colmar

Petite Venise

La partie la plus reconnaissable de Colmar est la Petite Venise. Probablement que seul le canal qui traverse le quartier méritait une comparaison avec la ville italienne. En fait, elle est plus éloignée de Venise qu’elle ne l’est de Venise. Il y a des bateaux sur l’eau à la place des nacelles (bien que dans le passé ils étaient censés y être utilisés). Sur les rives, des maisons sont fièrement érigées à partir de ce qu’on appelle le mur prussien. Elle est caractéristique de toute l’architecture alsacienne, ce qui donne à la ville un caractère étonnant tout droit sorti de l’histoire médiévale.

Petite Venise à Colmar

Le quartier du quai de la Poissonnerie

Des exemples similaires de ce type de bâtiments peuvent également être trouvés dans d’autres parties de la ville. Il suffit d’aller au Quai de la Poissonnerie, autrefois habité par des pêcheurs. Il n’a pas survécu à ce jour dans son état original. Au début du XVIIIe siècle, quarante bâtiments ont été détruits par le feu. Cependant, la moitié d’entre eux ont été restaurés dans les années 1980.

Le quartier des Tanneurs

Le quartier des Tanneurs, fondé aux XVIIe et XVIIIe siècles, a également retrouvé sa gloire d’antan, mais pour des raisons d’ordre, il convient d’ajouter qu’à cette époque vivaient et travaillaient des personnes impliquées dans la production de peaux animales.

Maison de la famille Adolph

La Maison Adolph est le plus ancien bâtiment de la ville, construit vers 1350 et reconstruit au fil des siècles. Au XVIe siècle, elle a gagné un étage supplémentaire et une façade à colombages. Trois siècles plus tard, les fenêtres en arc gothique ont été enlevées. Ces derniers travaux ont été réalisés sur la recommandation de la famille Adolph, dont le nom a donné son nom au bâtiment.

Maison de Pfister

Tout en suivant l’évolution de l’architecture à Colmar, la Maison Pfister (Maison Pfister) ne peut être omise. C’est le premier bâtiment Renaissance de la capitale de l’Alsace, symbole de la vieille ville. Il a été construit en 1537 pour le riche chapelier Ludwig Scherer. Il doit cependant son nom à la famille qui, dans la seconde moitié du XIXe siècle, a rénové et habité cette maison. Le bâtiment se distingue par un angle de deux étages, une galerie en bois, une tour octogonale et des peintures murales.

Choses à voir à Colmar

Maison des Têtes

Le nom de cette maison (Maison des Têtes) dirige le regard vers la tête et les masques grotesques qui ornent sa façade. Au total, ils sont au nombre de 106, placés à différents endroits sur le mur avant du bâtiment. L’ensemble de la construction est un parfait exemple de l’architecture Renaissance du XVIIe siècle. Le bâtiment attire l’attention avec une baie vitrée de trois étages et une sculpture de Bednarz du XIXe siècle au sommet. Actuellement, il y a un hôtel 5 étoiles.

Musée Bartholdi

Le sculpteur Frederique Bartholdi occupe une place importante dans la ville. Une copie de la Statue de la Liberté (Bartholdi est l’auteur du dessin original), un monument représentant l’artiste et une sculpture du Bednariste à la Maison principale nous rappellent cette figure. Le tableau complet de l’œuvre et de la vie privée de Bartholdi est présenté dans un musée qui lui est dédié, situé dans la maison familiale du sculpteur. Sur trois étages, des maquettes des œuvres de l’artiste sont présentées, ainsi que des salles meublées de façon originale et des objets de famille.